Travail de nuit bien payé : Notre sélection des métiers

Chaque métier a ses réalités qu’il impose à ceux qui le choisissent. C’est ainsi que certains exigent de travailler la nuit. Que vous soyez soignant, conducteur de métro ou de bus ou encore gardien de nuit, la pénibilité de votre travail est d’une réalité incontestable. Mais cela ne veut pas dire que le travail de nuit bien payé n’existe pas !

Travail de nuit bien payé : quand une bonne rémunération dissipe la pénibilité

On appelle travail de nuit toute activité professionnelle qui s’exécute entre 21h et 6h du matin. Bien encadrés par la législation, les métiers de nuit sont en hausse en France avec plus de 3 millions de personnes qui les exercent. La première question que vous pourrez vous poser est de savoir ce qui pourrait motiver les travailleurs à développer cette préférence.

Ils gagnent entre 2000 et 2500 euros par mois

La rémunération attractive est ce qui pousse les travailleurs à accepter les travaux nocturnes. En effet, les chauffeurs routiers peuvent être en tête de liste s’il faut en créer une. Chargés de convoyer les marchandises vers leurs nouveaux propriétaires en toute circonstance, ils roulent de jour comme de nuit. Cet effort est à l’image de leur salaire brut qui peut atteindre 2500 euros par mois.

Les agents de sécurité sont également contraints de travailler la nuit. Alors qu’on leur confie la protection des personnes et des biens, ils passent toute la nuit les yeux ouverts sans oublier de faire des rondes s’ils ont aussi des locaux à  surveiller. Mais c’est également un travail de nuit bien payé car ces agents touchent environ 2000 euros par mois.

Travail de nuit bien payé entre 1500 et 2400 euros par mois

Parallèlement, le réceptionniste de nuit, quant à lui, doit se charger d’accueillir les clients et de leur fournir des informations susceptibles de détailler à ceux-ci les conditions de leur séjour. Il n’est pas rare de les voir aussi assimilés aux tâches habituelles de comptable. Les réceptionnistes de nuit gagnent généralement entre 1500 et 2300 euros bruts par mois.

L’agent de propreté et d’hygiène fait partie de ce lot de travailleurs de nuit bien payés. En effet, grâce à lui, les locaux d’une entreprise sont toujours propres. Puisqu’il ne doit pas perturber le déroulement des activités le jour, il est obligé de s’atteler à rendre les locaux propres avant l’heure d’ouverture. Il touche en moyenne 1918 euros bruts par mois.

L’infirmier de nuit est l’autre maillon de la chaîne dont le salaire n’est pas des moindres. Il est chargé autant des soins médicaux que de l’entretien psychologique des malades. Ce métier très éprouvant lui garantit un salaire mensuel brut d’environ 2400 euros.

Ils gagnent aussi mieux pour des travaux de nuit

Travail de nuit bien payé : ouvrier en usine et agent de piste d’aéroport

L’ouvrier en usine exécute dans les entreprises des tâches répétitives. Il a pour mission le tri, l’assemblage ou le montage des marchandises. Pouvant finit plus tard que les autres employés, il gagne entre 1809 et 2141 euros bruts par mois.

L’agent de piste d’aéroport est un autre poste de travail de nuit bien payé. Le travail de cet agent est directement lié à l’avion. Il guide l’avion à l’atterrissage tout comme il peut aussi assurer le rôle de bagagiste tractoriste. Quels que soient le climat et l’heure, il doit être apte à servir. Son salaire oscille entre 1500 et 1800 euros mensuellement.

Qu’en est-il des préparateurs de commande, des chauffeurs de taxi et des barmans ?

Les préparateurs de commande et les chauffeurs de taxi aussi gagnent bien leur vie en travaillant la nuit. Le premier a pour mission de rassembler les marchandises, de les conditionner et de les acheminer sur le site. Quant aux chauffeurs de taxi, ils conduisent leurs clients partout où ces derniers le souhaitent. Ainsi arrive-t-il que la nuit les surprenne en cours de route.

Tandis que le préparateur de commande touche près de 1700 euros par mois, le chauffeur de taxi pourrait toucher entre 1700 et 3000 euros de salaire mensuel.

L’un des derniers à fermer tardivement ses portes le soir est le barman. Loin de limiter ses tâches à la préparation et au service de cocktails, le barman s’occupe également de l’accueil des clients, de la gestion du stock et de la caisse. S’il peut rentrer bien tard ou parfois même à l’aube, ce travailleur pour qui les liqueurs n’ont pas de secret touche un salaire qui varie entre 1800 et 200 euros par mois.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.