Comment calculer le bonus assurance auto ?

calculer le bonus assurance auto

Des propriétaires de véhicule ayant souscrit une assurance auto se demandent souvent comment calculer le bonus assurance auto. Pourtant, leurs assureurs ont le secret de ce coefficient lié au contrat d’assurance. Nous nous proposons dans cet article de lever un coin de voile sur le système du bonus-malus et son calcul.

Les règles de base pour calculer le bonus assurance auto

Le bonus assurance auto est encore appelé bonus-malus ou CRM (Coefficient de Réduction Majoration). En effet, quand vous souscrivez une assurance pour la première fois, votre bonus assurance auto est estimé à 1, soit 100%. Ainsi, vous paierez une seule fois la prime de base de l’assureur (c’est-à-dire 100% de la prime).

Au fur et à mesure que les années passent, votre comportement en tant que conducteur compte pour calculer le bonus assurance auto. Ainsi, pour chaque année que vous passez sans avoir de sinistres responsables, le code des assurances fixe une réduction de votre bonus-malus. Vous allez donc payer moins cher votre assureur.

Si vous arrivez à maintenir un bonus assurance auto de 0,50 soit 50% sur au moins trois années, il y a un avantage : vous êtes exonéré après votre premier accident responsable ; votre CRM demeure 0,50.

Calcul du bonus-malus : qu’exige le barème de bonus automobile ?

Calculer le bonus assurance auto : Le cas des ‘’bons conducteurs’’

Pour bien calculer le bonus assurance auto que vous devez à votre compagnie d’assurance, c’est très simple.

Comme ce coefficient de réduction majoration diminue de 5% chaque année lorsque vous n’avez pas de sinistres responsables, il vous suffira de multiplier votre bonus assurance auto de l’année précédente par 0,95. Ainsi vous obtenez votre nouveau bonus-malus.

Le cas des ‘’moins bons conducteurs’’

Lorsque vous avez connu de sinistre, les données changent. Que vous soyez partiellement ou  entièrement responsable dans le sinistre, vous êtes classé ‘’moins bon conducteur’’.

Par conséquent, le code des assurances prévoit une augmentation de votre bonus assurance auto. C’est pourquoi votre bonus-malus augmentera de 25% à chaque sinistre totalement responsable. Vous devriez désormais multiplier votre CRM initial par 1,25 pour savoir combien vous devez à votre assureur.

Si dans le sinistre vous n’êtes que partiellement responsable, l’augmentation de votre CRM est moins élevée. Contrairement au cas précédent, vous serez taxé de 12,5% et non 25%. Alors, peu importe votre niveau d’implication dans ce type d’accident, vous saurez votre bonus-malus en multipliant celui initial par 1,125.

Calculer le bonus assurance auto : comprenez mieux par une simulation

Pour mieux comprendre comment votre comportement sur la route impacte votre prime d’assurance, il est intéressant de procéder à une simulation.

Admettons que vous avez un bonus-malus de 0,76. A la suite d’un accident que vous avez eu, le constat révèle que vous n’êtes pas responsable du sinistre. Alors, votre bonus-malus s’améliorera l’année suivante. Il sera égal à 0,722 (0,76 x 0,95).

Mais si par contre vous aviez eu un accident de la route où vous êtes entièrement responsable, votre bonus assurance sera de 0,95 (0,76 x 1,25) l’année suivante. Si vous étiez totalement responsable de deux accidents de la route, calculer le bonus assurance auto de l’année suivante reviendrait à faire l’opération suivante : 0,76 x 1,25 x 1,25 =1,18. Ainsi, votre CRM sera supérieur à 100%.

Le bonus-malus en fin de contrat d’assurance : le conserve-t-on ?

Par ailleurs, si votre CRM est conservé à la fin du contrat d’assurance, il est transféré systématiquement dans plusieurs cas. Au nombre de ces cas, il y a les cas de changement de voiture ou de compagnie d’assurance et d’achat d’un nouveau véhicule. Dans ce dernier cas, votre bonus-malus est conservé seulement s’il n’y a pas de nouveaux conducteurs habituels.

Mais lorsque vous vendez votre voiture sans en acheter une autre aussitôt, votre contrat d’assurance sera résilié. Ce n’est que quand cette résiliation est inférieure à trois mois alors que vous êtes reconnu ‘’bon conducteur’’ par votre assureur que votre bonus-malus évoluera. Cette évolution du bonus assurance sera constatée dans votre futur contrat.

Toutefois, quand vous êtes confronté à un cas de changement d’assureur, demandez le relevé d’information. Il est un document qui comporte des précisions sur votre coefficient de bonus-malus. Il vous est remis par l’assureur à la fin de votre contrat.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.